Comment est cultivé le maté ?

La yerba maté est une plante de la famille du houx et endémique de la région centrale d'Amérique du Sud. Sa culture requiert un savoir-faire et des conditions particulières afin de se développer.

Quelles sont les conditions pour cultiver le maté bio ? Le maté pousse-t-il en France ? Quels sont nos engagements pour la culture de notre yerba maté ?

 

SOMMAIRE

  1. La culture du maté
  2. Une production industrielle
  3. Notre engagement
  4. Les nuances de maté

 

La culture du maté

agroforesterie mate

Une culture de maté en agroforesterie

Souvent confondue avec le thé, la yerba maté est une boisson énergisante issue de l’infusion des feuilles de maté aussi appelé “Ilex paraguariensis”. 

Le maté est un arbuste qui se développe en symbiose avec son environnement, et qui nécessite des conditions bien particulières. L’arbre porte en lui les bienfaits de son habitat naturel. Son développement dépend de l’humidité, du type de sol, de l’hydrométrie et de l’exposition au soleil… ce pourquoi chaque exploitation, chaque producteur et famille de maté offre une saveur unique à l’infusion.

Vous l'aurez compris, il ne sera pas possible de cultiver le maté chez vous, en France, mais vous pourrez tout de même, avec un peu de patience voir un petit arbuste se développer chez vous !

Une production industrielle

Aujourd’hui, 95% de la production de maté s’effectue de manière strictement industrielle. Chaque année, des milliers d’hectares de forêt sont abattus pour y cultiver la yerba.

Sur ces vastes parcelles de terre exploitée, les agriculteurs abusent d’engrais et de produits chimiques afin de développer leur production, améliorer les rendements afin de proposer une yerba peu onéreuse.

Ces méthodes appauvrissent significativement les sols et dégradent l’environnement. Très souvent récoltées avant maturité, ces feuilles de maté voient leur quantité de sucre naturel diminuer et leur amertume augmenter.

Notre engagement

Chez YVY, nous avons souhaité lutter contre ces méthodes de culture en nous associant à une production familiale biologique et équitableCe projet s’inscrit dans une lutte contre la déforestation.

Nos producteurs cultivent la yerba en agroforêt, c’est-à-dire, au cœur de la biodiversité, ce qui permet à l’arbuste de puiser les ressources nécessaires à son développement et de développer une saveur très différente. 

Cette culture à l’ombre influe directement sur la saveur des feuilles et lui apporte une complexité gustative. Tous les deux ans, nous effectuons la récolte (une fois que les feuilles ont atteint leur pleine maturité). Cette méthode de culture garantit une réduction drastique de l’amertume présente dans les feuilles, et une saveur authentique.

mate vert doux

Les feuilles de yerba maté sur l'arbre

Les nuances de maté

Après la récolte, les feuilles sont pré-déshydratées dans une bobine enflammée avant de passer à l’étape du séchage. L’étape du séchage est très importante et va influer aussi sur la saveur du produit final. 

Nous privilégions un séchage sans fumée sur bandes horizontales à chaleur constante. Ce type de séchage sans fumée à le double avantage d’améliorer la saveur de l’infusion et de ne présenter aucun risque cancérigène.

La yerba la plus répandue est certainement le maté vert traditionnel.

Ce maté bio très peu amer, convient parfaitement aux amateurs de thé vert qui souhaitent profiter des vertus de la plante. 

Il existe de nombreuses alternatives, notamment une spécialement conçue pour les amateurs de café : le maté torréfié.

Après une étape de torréfaction à basse température, cette yerba bio acquiert une saveur inédite – se rapprochant fortement de la texture d’un café léger. On retrouve des notes grillées, de chocolat et de caramel.

Nous recommandons cette infusion en fin de repas afin d’aider à la digestion et éviter les légers “coup de barre” d’après repas.

Pour ceux qui ont déjà fait l’expérience de la calebasse, nous proposons un maté affiné 24 mois, plus intense et un peu plus amer. Durant ces 2 années d’affinage, la plante a pu concentrer ses saveurs naturelles, ce qui a permis de révéler un surprenant bouquet de fruits à coque en fin de bouche.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés