Quel est le goût du maté ?

 

Quel est le goût du maté ? Pour les nouveaux adeptes, il peut être troublant. Pour les amateurs expérimentés, c’est un véritable bonheur. Mais il faut savoir que chaque maté à sa propre saveur, végétal, fumé, plus ou moins amer, etc.

Nous allons découvrir ensemble les différentes textures gustatives du maté.

 

Le goût du maté

La yerba maté a un goût qui lui est propre, presque indéfinissable. Tel que plusieurs autres produits que nous connaissons, comme le vin rouge, le tabac, le café et autre, le maté fait partie de cette catégorie. 

Lors de votre première dégustation, le goût peut être, pour certain, très particulier voir légèrement déstabilisant. 

Mais avec le temps, comme tous les produits de caractère, le palais s’habitue à la saveur, il s’affine.

Le maté, pour être apprécié, doit être consommé de multiples fois. Certains apprécierons dès les premières gorgées, d’autre moins. Une chose est sûre, plus vous essayerez, plus vous apprécierez et développerez un palais assez fin pour découvrir la multitude de saveurs qui caractérise cette plante. 

Le goût du maté se caractérise par une saveur amer. Plus amer que le café ou certains types de thé. Il existe de nombreuses marques de yerba maté. Le type de culture, la sorte de yerba, la composition et le savoir-faire vont influencer drastiquement la saveur finale de l’infusion.

Un maté récolté avant maturité, cultivé en plein soleil va avoir un goût très amer. 

Notre maté bio lui, est cultivé en agroforesterie. Ce mode de culture, à l’ombre des arbres, au cœur de la biodiversité, associé à une récolte à maturité, tous les deux ans, va permettre aux feuilles de concentrer les sucres naturels et ainsi aboutir à une saveur très douce, au final long et gourmand.

Les 3 types de maté

3 types de mate

Le maté se caractérise aussi par ses différentes possibilités de transformation et de travail sur la feuille. 

Vous pouvez trouver 3 grands types de maté :

Chaque maté a un goût très différent, nous allons essayer de les décrire le plus précisément possible, mais il est préférable que vous goutiez à chaque alternative afin de vous découvrir vos préférences personnelles.

Le maté vert est le maté fraîchement récolté. Notre maté vert bio est très doux, très frais et végétal. Il se rapproche gustativement d’un thé vert par sa douceur, mais s’en éloigne par les notes très particulière et propre au maté.

Le maté affiné peut être affiné entre 3 mois et 24 mois. Comme pour un vin, un fromage ou bien une pièce de charcuterie, plus le temps d’affinage est élevé, plus les saveurs vont se concentrer et s’éloigner du goût du maté vert. Nous affinons le maté 24 mois afin de retrouver une belle amertume, une sucrosité équilibrée, balancée par une acidité mesurée avec un final en bouche de fruits à coque. 

Le maté torréfié s’éloigne drastiquement des deux matés précédents. Tel que le café ou bien le cacao, les feuilles de maté sont torréfiées suivant une recette spécifique. Le temps de torréfaction va grandement influencer la saveur finale, il faut maîtriser la torréfaction à la perfection afin de tirer le meilleur des feuilles. 

La torréfaction apporte à l’infusion un goût se situant littéralement entre un café et un thé, vous retrouverez la force, les notes grillées et caramélisées propre au café, balancé par la douceur en bouche d’un thé. Certain parviennent à retrouver aussi, certaines notes de thé fumé.

Lorsque vous consommez votre maté de manière traditionnelle en calebasse, l’expérience gustative du maté sera plus intéressante. En effet, infusé dans une calebasse naturelle fabriquée à partir d’une courge, cette dernière apportera une saveur supplémentaire au maté, très agréable. Au fur et à mesure de votre dégustation, le maté va progressivement s’adoucir.

L’expérience de dégustation est donc multiple. Nous conseillons aux non-initiés de cracher les premières gorgées de maté, surtout s’ils consomment un maté très amer. 

 

Comment adoucir le maté ?

Si vous trouvez votre maté trop amer ou vous souhaitez initier votre entourage, nous avons quelques conseils pour réduire l’amertume de votre préparation.

  1. Recracher les premières gorgées. En effet, les premières gorgées de maté sont les plus intenses, très concentré. Si vous n’appréciez pas l’amertume et la force du maté, vous pouvez bien évidemment recracher les 2-3 premières afin de retrouver une infusion plus douce.
  2. Ne pas laisser infuser son maté trop longtemps. Plus votre maté infusera, plus il sera concentré ! Le temps d’infusion est donc très important.
  3. Ajouter du sucre ou du miel. Comme pour un café ou un thé, vous pouvez bien sûr ajouter à l’infusion du sucre, du miel ou tout autre produit sucrant afin d’adoucir la préparation. Si vous le consommer dans une calebasse, ajoutez votre sucre ou miel dans l’espace creux de votre préparation.
  4. Aromatiser votre maté. Vous pouvez ajouter des feuilles de menthe séchées, des zestes de citron, d’orange, de pamplemousse ou autre ! Laissez libre court à vos envies !
  5. Ne vous découragez pas ! Au fur et à mesure de l’infusion, la yerba va naturellement s’adoucir et révéler un éventail de textures gustatives.

PARTAGER

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés